AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 rylan rhodes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 09/02/2016
Localisation : ezcsqx

MessageSujet: rylan rhodes.   Jeu 10 Mar - 3:36

Rylan Rhodes
ft. max irons
» Prénom(s) : Rylan Maxwell Alexis Reeve. » Nom de famille : Rhodes. » Nom d'usage : Rylan Rhodes. » Surnom/pseudonyme : les surnoms ne dépendent pas de lui. mais de vous. de ce que vous voyez en lui. » Nationalité : américaine. » Origines : anglaises. » Date de naissance : le vingt-huit mai mille-neuf-cent-quatre-vingt-huit. » Lieu de naissance : Washington. » Lieu de résidence actuel : Washington. » Occupation actuelle : journaliste au Washington Post. » Statut civil : célibataire.

god bless america (& its citizens)
ce qu'il faut savoir sur ton personnage


sa vision de la vie. » Rylan, c’est comme s’il avait vécu une centaine d’années. Il se sent tellement accoutumé à tout ce qui l’entoure. Il comprend l’être humain avec une facilité déconcertante. Il n’est jamais trop surpris par les nouvelles, ou même par les choix de vie de son entourage. Il s’ennuie parfois, dans un monde qu’il juge trop prévisible. Alors lui, dans tout ça, il a décidé d’être imprévisible. De laisser son impulsivité décider pour lui. Malgré l’intelligence dont il est doté, il a décidé de ne rien prendre au sérieux. À part sa carrière, bien sûr. Le reste, il le vit à la légère. Peut-être parce qu’il n’a jamais pu offrir son amour à Hazel. Alors voilà, Rylan offre son amour à trop de filles maintenant. Il drague ouvertement mais sans mensonge, charme les plus belles filles qu’il croise comme pour satisfaire son égo. Il n’a jamais cru en l’amour, de toute façon. Du moins, plus depuis le divorce de ses parents. Il y a Ryann pourtant, sa soeur jumelle. Ils se ressemblent physiquement, mais sont le jour et la nuit, deux opposés. C’est sans doute pour ça qu’ils ont tant besoin l’un de l’autre. Elle est la seule fille qui puisse faire de lui ce qu’elle veut.
son boulot. » Le journalisme, un métier qui demande autant de cran que d’intelligence. Heureusement pour lui, Rylan a les deux. Il n’a jamais eu peur de se lancer dans un article controversé, ou même d’écrire en défiant l’avis général. C’est sans doute pour ça que son patron l’aime à ce point. Quoi qu’il écrive, ses articles font du bruit. Rylan est talentueux et il le sait, mais il écrit surtout selon ses principes à lui. Il ne mentira jamais, même contre un paquet d’argent. D’ailleurs, il en aurait pas besoin, son boulot lui rapporte suffisamment. Il n’a pas vraiment pour ambition de gravir les échelons, pas tout de suite en tout cas. Son objectif est d’être reconnu comme le meilleur journaliste de sa génération. Et il y arrivera.
sa meilleure amie. » Hazel et Rylan se sont rencontrés lors de leur tout premier jour d’école. Ils n’avaient pas plus de trois ans, mais ils ont compris très vite que leur histoire ne faisait que commencer. Ils ont découvert par la suite qu’ils vivaient l’un en face de l’autre, Hazel d’un côté de la rue et Rylan de l’autre. En grandissant, ils ont commencé à se faire des signes avec une lampe torche en pleine nuit pour se retrouver au milieu de la rue presque déserte. Leur relation est une évidence, mais eux, ils se voilent la face avec l’étiquette de « meilleurs amis ». Ils sont tous les deux sortis avec quelqu’un d’autre pendant leur adolescence, en même temps d’ailleurs. Puis après s’être conseillés l’un l’autre, ils ont rompu presque simultanément. Pourquoi ? Hazel n’était pas amoureuse de son copain, et Rylan de sa copine. Ça aurait dû leur ouvrir les yeux, mais ils n’ont rien voulu voir. Pourtant, quand ils ont eu dix-huit ans, Rylan a décidé de se jeter à l’eau. Il a écrit une lettre à Hazel, une lettre dans laquelle il lui avouait être amoureux d’elle depuis toujours. Il lui demandait également de le retrouver au milieu de la rue ce fameux soir si elle ressentait la même chose. Mais Hazel ne s’est jamais montrée. Ce qu’il ne sait pas Rylan, c’est qu’Hazel n’a pas lu sa lettre à temps. Depuis, il est persuadé qu’elle ne l’a jamais aimé de la même manière.
sa colocataire. » Rylan a voulu goûter à la colocation, il a toujours trouvé le concept plutôt intéressant. Alors il a glissé une annonce dans plusieurs journaux, et sur internet. Il a été contacté par une certaine Reed Chamberlain. Un prénom plutôt joli et une voix très attirante. Il a donc décidé de l’accueillir le lendemain de leur appel téléphonique. Seulement, le soir même, ils ont couché ensemble sans se douter de qui ils étaient réellement. Imaginez leur surprise quand ils se sont officiellement rencontrés sur le pas de l’appartement qu’ils allaient désormais partager. À vrai dire, Rylan n’a pas été gêné du tout, bien au contraire. Il a rapidement commencé à se balader en caleçon pour la tester. C’est sûr que si elle craquait une nouvelle fois, il ne dirait pas non. Mais vous ne savez pas tout. Hazel vient de divorcer. Alors, en tant que meilleur ami, Rylan a proposé de l’héberger le temps qu’elle retrouve un appartement. Hazel squatte donc la chambre de Rylan, et lui doit dormir sur le canapé. Depuis qu’Hazel est là, son jeu de séduction avec Reed a une toute autre signification. Secrètement, il voudrait tester les sentiments de sa « meilleure amie ».
ses passions. » Sa passion première, à Rylan, c’est le journalisme. Fouiller, même derrière les preuves qui nous semblent acquises, et tomber sur ce que certains essaient de cacher. Ou bien prendre partie dans un débat politique et ne pas hésiter une seule seconde à dévoiler sa manière de penser. Sa seconde passion ? Les femmes. Enfin, c’est un peu plus compliqué que ça. Il aurait préféré ne se consacrer qu’à une seule, mais il aime cette sensation de pouvoir toutes les avoir. Il n’y a pas seulement le plaisir charnel, mais également la satisfaction de son égo. Il n’a jamais manqué de confiance en lui, au contraire, il est sans doute un peu trop prétentieux. Et la séduction ne fait qu’alimenter sa prétention. À côté de ça, il aime aussi la musique classique et jouer au billard.
en vrac. » Rylan est journaliste au Washington Post. Cultivé, il peut écrire sur tout. Politique, faits divers, technologie. Mais il n’écrit que sur ce qui éveille en lui un sentiment quelconque. Colère, surprise, joie. Il puise son encre à l’intérieur. + Il est né, a grandi et a toujours vécu à Washington. Il connait les moindres recoins de la ville. Ses moindres secrets. + Il aime la vie la nuit. Quand les lumières s’éteignent et que les étoiles s’allument. Quand des inconnus se mettent à danser sur une même mélodie au milieu d’une boîte de nuit qui s’éveille. + Il a une soeur jumelle. Ryann. Ils sont le jour et la nuit, ne se ressemblent pas, mais se comprennent sans ouvrir la bouche. + Leurs parents ont divorcé quand ils avaient neuf ans. Il voit le mariage comme une promesse qui finira brisée d’une manière ou d’une autre. + Il est amoureux de sa meilleure amie depuis toujours. Mais ils se sont loupés. Il ne rêve pourtant que de la rattraper. + Il n’a jamais eu la chance d’être avec celle qu’il aime vraiment. Alors il se laisse simplement tenter par le jeu de la séduction et collectionne les histoires sans lendemain. Les histoires sont promesses. + charmeur, cultivé, secret, mystérieux, ambitieux, prétentieux, intelligent, impulsif, colérique, indépendant, rêveur, imprévisible, talentueux.

public knowledge
mise en situation rp


    Hazel,

Ça fait deux heures que je suis face à ce morceau de papier. Deux heures que je me demande si ça en vaut la peine, si je ne suis pas en train de faire la plus grosse connerie de ma vie. Mais tu vois, j’ai fini par réaliser que la connerie, ça serait de ne rien t’écrire du tout. De continuer à mentir, à faire semblant. Je te connais par coeur, et tu me connais par coeur aussi. Alors je me dis qu’après toutes ces années, si on arrive toujours à se supporter, peut-être qu’on pourrait essayer d’aller plus loin tous les deux. La vérité Hazel, c’est que je suis amoureux de toi. Ça fait longtemps, peut-être trop longtemps. Je n’ai pas souvenir d’avoir ressenti ça pour une autre fille. Enfin si, j’ai souvenir de ne ressentir ça que pour toi. Je sais que c’est terrifiant, que tout prend une tournure totalement différente. Qu’on pourrait s’écraser en plein vol et se perdre de vue à jamais. Mais c’est drôle, je crois pas que c’est ce qui nous arrivera. Je suis assez confiant en fait. Toi et moi, c’est loin d’être n’importe quoi. C’est évident. En tout cas, ça l’est pour moi. Peut-être que je me trompe. Peut-être que tu ne ressens pas la même chose. Mais si c’est le cas, je t’attendrais à minuit au milieu de la rue. Je resterai vingt minutes, et si tu ne viens pas, alors on ne se parlera plus de tout ça. On en rigolera sans doute dans quatre-vingt ans, mais jusque là, il faudra que tu oublies cette lettre Hazel, d’accord ? J’imagine que ça arrive à un tas de mecs de tomber amoureux de leur meilleure amie. Je m’en remettrais.
À ce soir, ou à demain. Au fond, ça ne change pas grand chose.
    Rylan

**************


Ça a changé beaucoup, finalement. Moi ça m’a changé en tout cas. T’es pas venue Hazel, et je t’en veux pas. Le pire, c’était l’attente. Je suis resté vingt minutes. Puis je me suis dit que t’étais peut-être à la bourre, comme d’habitude. Alors j’ai décidé d’attendre un peu plus. Tu sais combien de temps je suis resté dehors ? Deux heures et demi. Mais la nuit était belle, et j’ai eu le temps de guérir -ou presque- en regardant les étoiles. Et tu vois, je ne t’ai pas menti. Je m’en suis remis. Je m’en suis remis à toutes ces filles qui finissent dans mes draps. J’ai pas trouvé mieux pour ne plus penser à toi. Pour ne plus penser à ce fameux lendemain. C’est dingue parce que pour le coup, t’as vraiment fait comme si tout allait bien, comme si t’avais rien lu. J’ai essayé de faire pareil, mais j’ai le souvenir d’avoir un peu merdé. Alors merci de ne rien avoir relevé. Merci d’avoir si bien joué la comédie. T’es une vraie meilleure amie Hazel, j’aurais jamais dû tomber amoureux de toi. J’aurais jamais dû croire à autre chose qu’à ça. Tu sais le pire ? C’est que pendant un instant, j’y ai cru. Je me suis dit que t’allais apparaître au milieu de la nuit, et que t’allais me rejoindre. Je me demande comment on aurait été si on avait été amoureux. Je veux, réciproquement amoureux. Je me suis souvent posé cette question. Est-ce que tu m’aurais laissé tenir ta main devant tout le monde ? Est-ce qu’on se serait caché au début ? Est-ce que j’aurais pu dormir à tes côtés, et te réveiller le lendemain en caressant tes cheveux ? Toutes ces questions resteront sans réponses. Affaire classée, lettre oubliée. Peut-être même brûlée ? J’en sais rien, t’en as fait quoi de ma lettre Hazel ? Je sais plus ce que j’y disais, c’était sans doute un peu ridicule. J’ai du mal à m’imaginer te déclarer ce genre de choses une nouvelle fois, alors je ne vois pas comment j’ai pu m’y prendre à l’époque. Le plus drôle, c’est le temps que je peux passer à te regarder en imaginant que je suis en train de te parler.

Puis Rylan finit sa clope, l’écrase sur le sol, et retourne à l’intérieur du café pour s’asseoir face à Hazel qu’il n’a pas quitté des yeux à travers la vitre. « C’est gentil de pas avoir bu ton cappuccino sans moi. », qu’il lui dit en souriant. Il a appris à faire semblant, finalement. À faire comme s’il n’y pensait plus, comme si ce qu’il ressentait pour elle s’était éteint avec le temps. Mais ce genre de choses ne meurt jamais. Ça reste, parfois on croit que ça s’en est allé, puis un jour, ça revient. Rylan n’attend jamais que ça revienne pour se jeter dans les bras des filles. Hazel n’a rien à leur envier. Elles sont toutes tellement moins… Hazel qu’elle. Même Ella, ou Reed. « Comment vont les monstres ? » La questionner sur ses journées de maîtresse d’école, c’est ce qu’il y a de plus facile pour faire semblant. Pour passer pour le meilleur ami idéal, pour celui qu’est pas tombé amoureux. Alors il plonge son regard dans le sien, innocemment. Mais il se noie dans ses pupilles. Comment on fait pour dé-tomber amoureux de toi Hazel ? Si quelqu’un doit savoir comme s’y prendre, c’est toi. Je t’en supplie, aide-moi. Écris-moi une lettre à ton tour, une lettre dans laquelle tu m’expliqueras les étapes à suivre. Et on fera comme avec la mienne. On oubliera que tu l’as écrite, on fera comme si elle n’avait jamais existé. Je crois pas que je la brûlerai par contre, on sait jamais, elle pourrait me servir plusieurs fois. Il finit par boire une gorgée de son café avant de détourner son regard pour le poser sur une fille assise derrière eux, seule. Il est là, son remède, son Haz-pirine. Il est au creux des reins de celles dont il ne tombe pas amoureux.


who plays the part ?
ce qu'il faut savoir sur toi


» Prénom : margaux.
» Pseudo : chocolate punchy.
» Âge : vingt-quatre ans.
» Scénario ou personnage inventé : inventé.
» Des multicomptes ? shiloh rhimes & louis-simon gallet.
» Impression sur le forum : :rour:
» Crédits : ironsdaily.tumblr.
» Le mot de la fin : :OSO:


I’m evil to the core, what I shouldn't do I will. They say I’m emotional. What I wanna save I’ll kill. Is that who I truly am? I truly don’t have a chance. Tomorrow I’ll keep a beat and repeat yesterday’s dance. I’m fairly local, I’ve been around. I’ve seen the streets you're walking down. » twenty one pilots, fairly local.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

rylan rhodes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Zandra Rhodes ***
» formspring.me/Maëlys Rhodes
» Les chats en Grèce
» CAMILLE BAZBAZ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE GREAT ESCAPE :: pieces of you :: lovers on the sun-